Institut Lafayette et AIXTRON signent un protocole d’accord [en]

JPEG - 70.1 ko
Signature du protocole d’entente

L’Institut Lafayette, plateforme d’innovation située sur le campus de Georgia Tech-Lorraine à Metz, a signé un protocole d’accord avec AIXTRON le 8 Avril 2016 en présence de M. le ministre Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et de Mme Marianne There-Mano, Consule d’Allemagne à Strasbourg, et de M. Stefan Kern, premier conseiller aux affaires scientifiques et techniques auprès de l’Ambassade d’Allemagne. Les signataires représentant l’Institut Lafayette étaient les co-présidents et professeurs à Georgia Tech, Abdallah Ougazzaden et Bernard Kippelen et le signataire représentant la société Aixtron était M. Martin Goetzeler, Président et CEO. La visite ministérielle s’est déroulée suite au 18e Conseil des ministres franco-allemands présidé par le Président François Hollande et la Chancelière allemande Angela Merkel à Metz, France le 7 avril. 

« Parvenir à la phase opérationnelle de notre outil OVPD marque une étape historique pour notre jeune plateforme d’innovation. Nos équipes et nos partenaires des deux côtes de l’Atlantique ont beaucoup travaillé pour arriver à ce moment, qui est encore un exemple de la force du long partenariat entre Georgia Tech, Metz et la Lorraine, » déclare Bernard Kippelen, professeur à Georgia Tech et Co-président de l’Institut Lafayette.

Inauguré le 26 mai 2014 à Metz, à proximité immédiate de Georgia Tech-Lorraine, L’Institut Lafayette représente le fruit d’un long partenariat entre les acteurs universitaires, économiques et politiques de la région Lorraine et leurs homologues d’Atlanta. Dédiée aux nouveaux matériaux semi-conducteurs, elle concentre des équipements uniques en matière d’optoélectronique, science issue de la fusion entre l’électronique et la photonique. Le projet est destiné à promouvoir les interactions entre les structures de recherches publique et privée grâce à l’expertise de Georgia Tech en matière de transfert de technologie et de commercialisation.

Dernière modification : 11/05/2016

Haut de page