Alexandre Proia : novateur de la scène de la danse à Atlanta [en]

JPEG - 27.8 ko
Alexandre Proia

Alexandre Proia, Directeur artistique de la compagnie de danse ‘Proia Dance Project’ à Marietta, a déjà apporté sa contribution à la communauté d’Atlanta depuis son arrivée en Géorgie, en 2013. Pour ce chorégraphe expérimenté, la collaboration et l’innovation sont au cœur de sa conception artistique. Son projet repose sur un environnement formé par un ensemble de danseurs appartenant à différentes scènes, les uns des autres. En effet, le souhait d’Alexandre Proia est de travailler au sein d’un groupe d’artistes de styles variés, que ce soit le ballet ou le hip-hop, en passant par le trapèze ou encore la salsa. « Je n’essaye pas de créer une compagnie de danse classique. C’est très mélangé, j’aime le mélange, » explique-t-il. Ce charismatique, dynamique professeur fait preuve d’une présence remarquable lors des ses cours et arrive à créer un ambiance à la fois ludique et exigeante. Chaque jours est consacré au partage de sa passion de toute une vie.

Né dans le département du Pas-de-Calais en France, Alexandre Proia est fasciné très tôt par la beauté et la poésie de la danse. C’est après s’être rétabli d’une maladie grave éprouvée au cours de son enfance qu’il découvre son idole, Fred Astaire, qui a suscité son rêve de devenir danseur aux Etats-Unis. « Mon rêve était de rencontrer Fred Astaire. C’est la raison pour laquelle j’ai commencé à danser, » se souvient-il. Alexandre Proia commence la danse à l’âge de 8 ans, avant de déménager à Paris où il intègre l’école du Ballet de l’Opéra National de Paris. Sa carrière s’envole à 19 ans quand il se voit proposer une place au Ballet de New York, où il se produit dans des premiers rôles pendant 12 années. Tout au long de sa carrière, il a enseigné dans des établissements renommés tel que Julliard, l’Université de New York, le Théâtre Colón, ou encore au Ballet de Cape Town.

JPEG - 28.9 ko
Proia Dance Project
(L-R) : Alexandre Proia, Jillian Mitchell, Nathan Gonzalez, Rebekah Diaddigo, and Daniel Stefe

Alexandre Proia est venu en Géorgie comme directeur artistique du Georgia Ballet, qu’il a quitté après un an pour former le ‘Proia Dance Project’. Il a également crée le projet ‘TranscenDance’ avec pour objectif que plusieurs communautés d’artistes fusionnent et produisent une expérience multimédia. Alexandre Proia aspire à concevoir un cabaret qui présente plusieurs artistes variés pour créer « une vraie conversation entre artistes » via internet et des spectacles vivants. Ce cabaret sera un endroit où les gens peuvent venir boire, manger et profiter d’une expérience sensorielle unique. Cette conversation permise grâce à internet permet ainsi de réunir des artistes malgré la distance.

Rédaction : Kate Clark, stagiaire

Dernière modification : 01/02/2016

Haut de page