France-Atlanta 2013 : plateforme innovante d’échanges Franco-Américains

Pendant plus de deux semaines, la quatrième édition de France-Atlanta a animé la capitale de la Géorgie du 23 octobre au 9 novembre 2013, après avoir été inaugurée en présence du Maire d’Atlanta, du Ministre-Conseiller de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, et du Président de Georgia Tech ainsi que d’une délégation de Toulouse et de représentants de la communauté locale.

JPEG

En tout, le Consulat General de France et Georgia Tech, en collaboration avec d’autres institutions de Géorgie, et avec l’aide des associations françaises d’Atlanta, ont présenté 24 évènements franco-américains axés sur les sciences, l’entreprise, la culture et l‘humanitaire. Cette série d’évènements a attiré plus de 2600 personnes, dont de nombreux professionnels de renommée internationale.

L’objectif de ces évènements était de renforcer les liens entre la France et le Sud-Est des Etats-Unis, en faisant la promotion de leur solide et longue coopération commune. Aussi, plusieurs résultats sont à compter, cette année :

Intensification des partenariats scientifiques et académiques


Trois symposiums scientifiques étaient organisés afin d’initier de nouvelles coopérations entre la France et Atlanta. Une conférence et une série de rencontres dédiées à la recherche translationnelle sur le cancer, tenues à Emory University, ont permis aux scientifiques de l’INSERM et du Woodruff Health Sciences at Emory de poursuivre les échanges entrepris lors de France-Atlanta 2012. Ces rencontres se sont terminées par la signature d’une lettre d’intention en vue de l’établissement d’un laboratoire international associé (LIA) entre Emory’s Winship Cancer Institute et l’Inserm.

JPEG

Le symposium dédié à l’aérospatial et les sciences de la vie à Georgia Tech a offert une série d’ateliers et de présentations interdisciplinaires qui a réunie des scientifiques très renommés de la NASA, du CDC, d’universités comme MIT, ainsi que leurs homologues français du CNES et des grandes écoles d’aéronautique telles que l’ENAC et l’ENSAE. Ces réunions ont permis d’identifier de nouveaux axes de collaboration, stratégiques pour chaque partie.

Le troisième colloque, dédié à la “Technology as a driver for economic development” a rassemblé les acteurs de l’innovation d‘Atlanta, de Metz et de Toulouse. Grâce à leurs échanges sur leurs pratiques et leurs stratégies, ils ont pu enrichir leurs méthodes et découvrir de nouvelles perspectives commerciales transatlantiques. La richesse des discussions a amené les participants à proposer de faire un workshop similaire en 2014 en France.

Enfin, dans le domaine de l’enseignement supérieur, un concours destiné aux étudiants en doctorat et intitulé “US-French Post-Graduate Seminar on Nanocharacterization: Chemical Analysis” a été créé. Plus de 60 candidatures ont été déposées. Les lauréats remporteront un séjour d’étude dans des centres de recherche français en 2014.

Organisation des contacts utiles entre compagnies et législateurs

Deux ateliers économiques ont présenté les opportunités d’investir dans l’aérospatial et les sciences médicales, et ont exploré l’impact du Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP) dans le Sud-Est des Etats-Unis. Plusieurs contacts importants ont été créés au cours de la table ronde qui réunissait experts Américains et Français autour de l’investissement en France et dans le Sud-Est des Etats-Unis. De plus, des spécialistes de Toulouse ont participé à des B2B meetings afin d’identifier de nouvelles opportunités d’investissement et d’affaires.
JPEG

En outre, le Crystal Peach Awards, présenté par la Chambre de commerce franco-américaine à Atlanta a reconnu plusieurs entreprises pour leur contribution au développement économique dans le Sud-est américain et en France. A l’honneur : Airbus Americas, Inc. (Economic Development Award, Southeast), AGCO Corporation (AGCO) (Economic Development Award, France, MAINTag, Inc. (FACC Award of Innovation), et Didier Lailheugue, chef-cuisinier à l’hôtel InterContinental Hotel à Buckhead (Award of Excellence).

Extension des partenariats culturels

Plus de treize évènements culturels de qualité, autour du thème de l’art dans l’espace public et de la culture contemporaine française, ont été organisés dans le cadre de France-Atlanta 2013. Parmi les artistes invités figuraient l’acteur Jacques Martial, l’artiste Laurent Grasso, l’auteure et critique d’art Catherine Millet, et le réalisateur Mahamat-Saleh Haroun. Près de 2000 personnes ont assisté aux différentes représentations et les relations entre France-Atlanta et les partenaires locaux tels que The Rialto Center for the Arts, The Center for Collaborative and International Arts at GSU, the High Museum of Art, the Savannah College of Art and Design (SCAD), CORE Performance Group, and the BronzeLens Film Festival mais aussi avec de nouveaux partenaires français, ont été renforcés. Les enseignants de la région ont aussi bénéficié d’une formation spécifique sur l’usage de l’art et du théâtre dans l’enseignement du français.
JPEG
De plus, une délégation venue de Toulouse, dont l’Adjointe au Maire, Vincentella de Comarmond, a rencontré les services culturels de la ville d’Atlanta afin de travailler à de nouveaux projets artistiques communs aux deux villes jumelles.

Ce segment de France-Atlanta 2013 a, par ailleurs, facilité des projets franco-américains qui se poursuivront en 2014. D’abord, la compagnie toulousaine Association Manifeste accueillera la troupe CORE d’Atlanta, et œuvrera à une création qui sera présentée en France et aux Etats-Unis. De même, en 2014, Sonic Generator, ensemble de musique contemporaine en résidence à Georgia Tech, se rendra à Metz, France, pour un concert aux côtés de l’Orchestre National de Lorraine

Mobilisation de la communauté française et du jeune public dans un camp de réfugiés

Le volet humanitaire de France-Atlanta 2013 a attiré plus de 250 personnes lors des deux évènements principaux : un forum concentré sur la relocalisation des populations réfugiées francophones et des présentations dans différents lycées de la métropole d’Atlanta par des représentants du Carter Center et des Peace Corps. Le forum a permis à trois organisations d’expliquer leur travail auprès des réfugiés et de faire connaître les besoins en interprètes et bénévoles. De même, les présentations dans les lycées ont permis une prise de conscience sur les enjeux humanitaires et amené les lycéens à appréhender l’usage du français dans des situations concrètes.
JPEG

Pour voir d’autres images de France-Atlanta 2013, cliquez ici.

Dernière modification : 13/12/2013

top of the page