France-Atlanta 2012 a reuni plus de 4700 participants autour d’une quinzaine d’évenements franco-américains

JPEG

Inaugurée le 25 octobre 2012 par une réception rassemblant près de 400 personnes, en présence de l’Ambassadeur de France aux Etats-Unis, du Maire d’Atlanta, du Président du Georgia Tech et, pour la première fois, du Gouverneur de Géorgie, la manifestation « France-Atlanta : Together Towards Innovation » a animé la vie de la capitale géorgienne pendant plus de deux semaines.

Au total, le Consulat général de France à Atlanta et Georgia Tech ont présenté une quinzaine d’événements scientifiques, économiques, culturels et humanitaires franco-américains, en coopération avec de nombreuses autres institutions géorgiennes et avec le soutien des associations françaises à Atlanta. La qualité des événements présentés a attiré un nombre record de participants : plus de 4700, une augmentation de plus de 35% par rapport aux éditions 2010 et 2011.

L’objectif de cette manifestation était d’approfondir les relations entre la France et le Sud-est américain en suscitant des coopérations solides sur le long terme entre partenaires français et américains. A cet égard, plusieurs résultats positifs ont été enregistrés :

I/ Intensification des partenariats universitaires et scientifiques :

Le symposium scientifique sur la robotique industrielle organisé à Georgia Tech a permis de confirmer l’étape nouvelle, tournée vers l’innovation, engagée entre la France et Georgia Tech. Il a été décidé de renforcer les partenariats recherche/industries existants, notamment dans le secteur de l’automobile, pour favoriser l’internationalisation des transferts de technologies de l’Institut Lafayette, prochainement installé à Metz, sur le campus de Georgia Tech-Lorraine.

Les rencontres médicales organisées entre chercheurs de Toulouse et des universités d’Emory et de Georgia Tech ont permis d’étudier des pistes de partenariat dans les domaines des cellules souches adultes, de la maladie d’Alzheimer et de l’histologie du vieillissement du cerveau. La signature d’un accord visant à la création d’un Laboratoire International Associé (LIA) est ainsi envisagée.

II/ Organisation de contacts utiles et prometteurs entre entreprises et décideurs publics :

Les trois ateliers économiques de « France-Atlanta 2012 » (sur le traitement de l’eau, sur l’énergie nucléaire et sur les aéroports) ont permis à plusieurs entreprises françaises de ces secteurs de se faire connaître et d’établir des contacts avec des entreprises locales et des représentants de collectivités publiques. En particulier, le séminaire international sur les aéroports, qui a réuni pendant 2 jours une centaine d’experts français (Hubstart Paris, Aéroports de Paris, etc.), américains (ville d’Atlanta, Hartsfield-Jackson International Airport, Invest Atlanta, etc.), mais aussi d’autres nationalités (Chinois, Suisses), a permis l’échange de bonnes pratiques pour le développement durable des zones aéroportuaires, notamment entre les signataires parisiens et atlantais de l’accord signés en juillet 2011. Fort du succès de cette réunion de travail, les participants ont accepté de se réunir à nouveau l’an prochain, vraisemblablement à Séoul.

III/ Extension de nos partenariats culturels :

Les thèmes de la diversité et de l’intégration ont été au cœur de la saison culturelle de « France-Atlanta 2012 » dans les domaines de la danse contemporaine (Pierre Rigal et la Compagnie Dernière Minute), de la photographie (Pierre Gonnord), de la musique (Raphaël Imbert) ou encore du cinéma. Parallèlement à ces événements, de nombreuses master classes ont été organisées pour les étudiants, élèves et enseignants du réseau éducatif. De nombreux partenaires culturels se sont associés à « France-Atlanta 2012 », en particulier le Rialto Center for the Arts, la Goat Farm, le Savannah College of Art and Design (SCAD) et le BronzeLens Film Festival.

La saison culturelle 2012 a également donné l’occasion de poser les bases de possibles projets de coopération à l’avenir avec la visite du directeur artistique de la compagnie toulousaine de spectacle de rue le Phun et la prise de contacts auprès du nouveau centre des droits civiques d’Atlanta, à la veille du 50ème anniversaire du discours « I have a Dream » de Martin Luther King Jr.

IV/ Mobilisation de la communauté française et du jeune public autour du thème de la pauvreté urbaine :

Le volet humanitaire de l’édition 2012 de « France-Atlanta » a rassemblé plus de 1600 participants autour de deux événements majeurs : une conférence sur la pauvreté urbaine dans les pays développés et une série de présentations en français dans les lycées de l’agglomération d’Atlanta par des représentants de CARE, du Centre Carter et de Peace Corps. La conférence humanitaire sur la pauvreté urbaine a notamment permis des échanges intéressants entre Habitat for Humanity et Habitat et Humanisme. Le déplacement du Président Ile-de-France de cette organisation française, Bernard Usquin, a également donné lieu à des rencontres avec des responsables d’entreprises américaines ayant des intérêts économiques en France afin de susciter leur soutien financier de l’organisation française. Enfin, les présentations humanitaires en lycées ont été l’occasion de rappeler l’utilité de l’apprentissage du français en soulignant la coopération humanitaire dans les pays francophones en général.

Outre un taux de participation record, notamment auprès des jeunes, « France-Atlanta 2012 » a bénéficié d’une couverture abondante et positive. La troisième édition de cette initiative été mentionnée dans les journaux télévisés régionaux de MSNBC, Channel 26. Elle a fait l’objet d’émissions diffusées sur le câble « Comcast » et sur la chaîne télévisée en ligne « Global Atlanta ». Les affiliations locales de la National Public Radio (PBA et GPB) y ont consacré un segment. Enfin, près d’une vingtaine d’articles dans la presse écrite locale sont à relever. Les commentateurs ont en général insisté sur « le caractère innovant, transversal et fédérateur de cette opération organisée par une représentation étrangère ».

« Je souhaite vivement remercier tous nos partenaires français et américains, ainsi que nos généreux sponsors – Mme Anne Cox Chambers, Delta Air Lines-Air France-KLM, l’hôtel Melia, Coca-Cola Company, Banta Immigration Law et Aramark Refreshment – sans qui « France-Atlanta » ne connaîtrait pas un tel succès » conclut Denis Barbet, Consul général de France à Atlanta.

Pour en savoir plus sur « France-Atlanta » : www.france-atlanta.org

Dernière modification : 28/11/2012

Haut de page