Expédition Scientifique Tara Océans : escale à Savannah (Géorgie)

JPEG La goélette d’exploration Tara a fait escale à Savannah, en Géorgie, du 20 au 26 janvier avant son départ pour New-York et pour deux nouvelles stations scientifiques dont l’une dans le courant chaud du Gulf Stream. L’expédition nommée Tara Océans, commencé en septembre 2009 à Lorient, est la toute première tentative d’étude planétaire du plancton marin, un immense écosystème qui permet de mieux comprendre l’impact du réchauffement et son influence sur les variations climatiques.

Savannah a réservé un très bon accueil à la goélette Tara et à son équipage. Accompagnée par une flottille de navires scientifiques, commerciaux et de plaisance, Tara a fait son entrée dans le port de Savannah au son des canons tirés des Fort Jackson et Fort Pulaski, lieux symboliques des combats de l’Union durant la guerre civile américaine.
L’équipage a ensuite été reçu par le Consul général d’Atlanta lors d’une réception au Savannah Technical College en présence du Maire, de son Conseil municipal et des scientifiques du Skidaway Institute of Oceanography, du NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) et de Georgia Tech.

Un programme d’événements destiné au grand public, et notamment aux jeunes, a permis d’exposer les objectifs scientifiques de la mission internationale et interdisciplinaire de Tara Océans. Des visites de la goélette se sont succédées durant trois jours, permettant aux lycéens des comtés de Chatham, Effingham et Bryan (soit au total 360 élèves) de prendre connaissance des techniques et technologies utilisées pour l’étude des micro-organismes marins et des écosystèmes coralliens. Une réception organisée par l’Alliance Française de Savannah a eu lieu le dimanche soir.

Deux séminaires scientifiques ont été initiés par le service scientifique du consulat. Le Skidaway Institute of Oceanography accueillait les scientifiques de Tara Océans en présence d’océanographes, de biologistes et ingénieurs du Gray’s Reef National Marine Sanctuary, du NOAA, de Georgia State University, de Georgia Tech et du Shellfish Research Laboratory de l’Université de Géorgie à Athens (UGA).
Au Savannah State University, Lars Stemmann, chef de mission Tara de l’Observatoire Océanographique de l’Université Pierre et Marie Curie à Villefranche sur Mer, et Daniele Iudicone, chercheur à la Stazione Zoologica Anton Dohrn de Naples, recensaient les observations biogéographiques déjà enregistrées lors des stations et détaillaient la méthodologie d’échantillonnage bio-informatique utilisée pour le recueil de données planctoniques.

L’escale de la goélette Tara a reçu une couverture médiatique abondante au travers d’une vingtaine de reprises de presse. Ceci a permis la participation d’un large public aux visites du bateau et aux évènements scientifiques.

Les images de l’escale peuvent être visionnées en cliquant ici.

Dernière modification : 08/03/2012

Haut de page