L’adoption internationale

JPEG - 44.2 ko

Pour la France, l’Autorité Centrale pour l’Adoption internationale, prévue par la Convention de la Haye, est sise au sein du Ministère des affaires étrangères et européennes et, depuis mars 2009, le Service de l’Adoption internationale.

Le nombre limité d’enfants français adoptables (moins de 1000 par an) fait peser une forte pression sur l’adoption internationale qui constitue 80% du nombre total annuel d’adoptions (4000 par an environ). Cette pression est d’autant plus forte que le nombre de candidats à l’adoption internationale s’est considérablement accru alors que le nombre d’enfants adoptables est en diminution progressive.

L’adoption internationale a fait l’objet d’une réforme, mise en œuvre en 2008 et 2009, sur la base du Rapport que M. Jean-Marie Colombani avait remis au Président de la République en mars 2008 : renforcement de l’autorité centrale, élaboration d’une stratégie pays, concertation avec les organismes habilités et le monde associatif, meilleure adaptation du réseau diplomatique à l’adoption internationale, mise en place d’actions de coopération dans le domaine de la protection de l’enfance, etc.

Pour tout complément d’informations, veuillez consulter le site du Ministère des affaires étrangères et européennes (adoption internationale).

Dernière modification : 18/04/2011

Haut de page