France-Atlanta 2010, au service de la coopération franco-américaine

JPEG - 95.7 ko

Inaugurée le 29 novembre 2010 par une réception rassemblant 600 personnes, en présence du Maire d’Atlanta, du Président de Georgia Tech, de plusieurs délégations officielles de collectivités territoriales françaises et de nombreuses personnalités locales, la manifestation « France-Atlanta : Together Towards Innovation » a marqué l’activité de la capitale géorgienne pendant plus de dix jours.

Au total, ont été présentés 20 événements scientifiques, économiques, culturels et humanitaires franco-américains, que le Consulat général de France à Atlanta avait organisés avec Georgia Tech, avec le soutien de l’ensemble des organisations françaises et franco-américaines à Atlanta. Cette manifestation a attiré des participants de très haut niveau et un public nombreux (près de 3500 participants).

L’objectif de cette initiative était de donner un élan nouveau à la relation entre la France et le Sud-est américain : les événements organisés visaient à susciter de premiers contacts entre partenaires potentiels français et américains en vue de l’établissement de coopérations solides sur le long terme. A cet égard, plusieurs résultats positifs ont été enregistrés :

1/ Relance des relations politiques entre collectivités territoriales françaises et américaines :

En marge de « France-Atlanta », le premier vice-président de la région lorraine, M. Jean-Yves Le Déaut, s’est entretenu le 29 novembre avec la commissaire géorgienne chargée du développement économique et a annoncé la visite en Géorgie du Président de région, M. Jean-Pierre Masseret, au printemps 2011 dans le but de densifier l’accord de partenariat entre la Géorgie et la Lorraine. M. Le Déaut a par ailleurs fait une présentation de l’attractivité du territoire lorrain pour des investisseurs américains, à l’occasion d’un séminaire organisé par l’AFII dans le cadre de « France-Atlanta ».

Le maire d’Atlanta, M. Kasim Reed, s’est fortement impliqué dans notre manifestation. Pendant « France-Atlanta », les villes d’Atlanta et de Toulouse ont défini les axes autour desquels la coopération entre les deux villes pourrait se développer : les transports publics et la rénovation urbaine, les biotechnologies et la recherche médicale, les échanges culturels et scolaires et la diversité culturelle en milieu urbain. Kasim Reed a par ailleurs annoncé qu’il avait l’intention de se rendre prochainement en France.

2/ Approfondissement de la coopération universitaire et scientifique :

Le 30 novembre, le Conseil régional de Lorraine, le Conseil général de la Moselle et Metz Métropole ont signé à Atlanta avec Georgia Tech l’accord portant création de l’Institut Lafayette. Nouvelle extension du campus de Georgia Tech à Metz, cet institut, qui verra le jour en 2013, aura pour vocation le transfert de nouvelles technologies vers l’industrie et la création d’entreprises dans les domaines de l’optoélectronique. La création de cet institut représente une nouvelle étape dans l’évolution du partenariat exceptionnel entre Georgia Tech et la Lorraine.

Les experts du CNRS et de Georgia Tech ont également entamé les 1er et 2 décembre leur collaboration en photonique, nanotechnologie, nouveaux matériaux et robotique, en application de l’accord signé à Paris en juin 2010, qui prolonge pour 4 ans l’unité mixte de recherche établie en 2006.

Enfin, les trois symposiums scientifiques organisés dans le cadre de « France-Atlanta » (cancer, cardiologie, santé à Haïti) ont donné lieu à des échanges de haut niveau, sur les derniers développements de la recherche, entre experts d’Emory, du St. Joseph’s Hospital, de Georgia Tech et du CDC, d’une part, et les chercheurs français de Toulouse, du Canceropôle du Grand-Est, de l’Inserm, de l’Institut Curie, du réseau des instituts Pasteur et de la Fondation Mérieux, d’autre part. Sur chaque thème de symposium, il a été convenu d’une visite en retour des chercheurs américains en France en 2011, en vue de poursuivre les échanges. Le St Joseph’s Hospital d’Atlanta confirme d’ores et déjà son souhait d’organiser rapidement un échange de bourses de chercheurs avec Toulouse en cardiologie.

3/ Contacts utiles entre entreprises :

Les quatre ateliers économiques de « France-Atlanta » (énergies renouvelables, transports et logistique, équipements médicaux et gestion des ressources humaines) ont permis à plusieurs entreprises françaises de se faire connaître et d’établir des contacts avec des entreprises locales. En marge de ces réunions, de nombreux entretiens ont eu lieu. Certains conduiront sans doute à des coopérations et des partenariats industriels ou commerciaux entre les deux rives de l’Atlantique.

4/ Renforcement de nos liens avec les grands partenaires culturels à Atlanta :

Les événements culturels proposés dans le cadre de « France-Atlanta », notamment le ballet Preljocaj, la conférence de Laurent Le Bon, directeur du Centre Pompidou Metz, les concerts du chœur de Toulouse « Les éléments », le concert de Baptiste Trotignon et l’exposé des projets du Grand Paris ont permis, dans la suite de l’opération réussie « Louvre-Atlanta », de retisser les liens avec les principales institutions culturelles d’Atlanta (Georgia State Rialto Center for the Arts, High Museum, Spivey Hall), d’impliquer étroitement les universités et les étudiants (Ecole de Musique et College d’Architecture de Georgia Tech, Départements de Musique et de Théâtre d’Emory University), de toucher de nouveaux partenaires et un nouveau public (Morehouse College, Atlanta Ballet, Cathédrale St. Philip) et de jeter les bases d’une coopération durable entre les acteurs culturels d’Atlanta, de Toulouse et de Metz. Par ailleurs, le déplacement à Atlanta de lycéens de Lorraine a été l’occasion d’engager 14 établissements français et américains dans la mise en œuvre de l’accord de coopération éducative signé en juin 2010 entre le Département d’Education de Géorgie et l’Académie de Nancy-Metz.

5/ Affermissement de notre coopération avec le Centre Carter :

Les traductions en français de plusieurs modules médicaux créés par le Centre Carter en Ethiopie ont été remises au Président Carter le 3 décembre lors de la réunion du « Board of Councilors » du Centre Carter. Au cours de cette réunion, le Consul général a été invité à exposer ce projet de coopération entre le Département et le Centre Carter. Le Président lui-même et les principaux dirigeants du Centre Carter ont exprimé leur très grande satisfaction quant à l’achèvement de cette coopération. En marge de cette réunion, le chargé de mission pour la coopération non-gouvernementale à l’Ambassade de France aux Etats-Unis a évoqué avec les responsables du Centre Carter les voies possibles de coopérations futures. Des pistes de coopération ont également été explorées sur Haïti entre le responsable de l’URD (Urgence-Réhabilitation-Développement) et Georgia Tech.

Cette série d’événements à bénéficié du soutien de nombreuses institutions locales phares d’Atlanta ainsi que de la générosité de nombreux sponsors à l’image d’Anne Cox Chambers, Coca-Cola Company, Delta-Air France-KLM, Nissan, Michelin, UPS, Recall ou encore SNF. La mobilisation de tous ces acteurs est au cœur de la réussite de ce projet.

Merci à tous pour votre intérêt et participation et meilleurs vœux 2011.

Photographie de Laurent Cavalie.

Dernière modification : 18/03/2011

Haut de page