Yves Berthelot, scientifique à l’écoute du monde

JPEG - 21.8 ko

Yves Berthelot, vice provost du Georgia Institute of Technology et président du campus Georgia Tech-Lorraine, est d’un naturel curieux, toujours à la recherche de nouvelles opportunités et désireux de faire se rencontrer des univers différents. Ses passions, sa formation académique et son emploi actuel en témoignent.


Originaire de Paris, où une partie de sa famille réside encore, Yves Berthelot est passionné par le violon et a toujours cultivé un fort goût pour les sciences. Alors qu’il intègre l’Université Technologique de Compiègne et doit choisir une spécialité pour devenir ingénieur, sa passion musicale le pousse à choisir d’étudier l’acoustique, le son et les ultra-sons à travers la physique. Ainsi, il lie l’utile à l’agréable et fait usage de sa formation scientifique pour approfondir ses connaissances de l’univers musical. Cette ouverture d’esprit et ce plaisir de découvrir de nouveaux horizons sont les moteurs de sa vie et ont toujours orienté ses choix.

Afin de développer ses connaissances dans le domaine du son, Yves Berthelot a souhaité découvrir d’autres approches sur la question et a décidé d’effectuer un Master en Angleterre et un PhD aux Etats-Unis. « Ma vie s’est en partie décidée du fait de rencontres avec des gens exceptionnels, notamment les docteurs David Blackstock et Alan Pirce qui m’ont guidé de Southampton à Georgia Tech, en passant par Austin. » Le dynamisme du campus ainsi que les conditions de travail exceptionnelles y régnant dans le domaine technologique, l’ont poussé à rester à Georgia Tech, où il travaille depuis 25 ans.

Yves Berthelot est un chercheur et professeur accompli, qui a reçu de nombreuses distinctions pour ses recherches. Il a reçu en 1988 la récompense « Presidential Young Investigator » de la part de la Fondation Nationale de la Science. Il a également reçu la médaille d’or de la Société Américaine des Ingénieurs Mécaniques. Enfin, il a remporté, en 1991, le trophée Lindsay décerné par la Société Américaine de l’Acoustique. S’il a reçu toutes ses distinctions individuelles, il reste le plus satisfait de ses accomplissements collectifs et des gens qu’il a su former et a influencé au cours de sa carrière.

En tant que chercheur et professeur en génie mécanique, Yves Berthelot a travaillé avec un nombre important de doctorants et thésards de groupes de recherche et est très fier de voir la réussite de ses anciens élèves. Il est également très investi dans ses missions de Vice-Provost à Georgia Tech et président de Georgia Tech-Lorraine, « une opportunité fabuleuse qui fait la passerelle entre la France et les Etats-Unis. » En 2005, il a pris la direction du campus, qui a ouvert il y a exactement vingt ans.

De passage à Metz une semaine par mois, ville qu’il apprécie et où il a habité avec sa famille pendant trois ans, il admire le caractère unique de cette institution qui est plus qu’un programme d’échanges : « Georgia Tech-Lorraine est un partenariat de haut niveau de formation et de recherche qui offre de grandes opportunités économiques ». Par ailleurs, ce campus lui permet de réaliser son rêve de « former et créer des ingénieurs qui comprennent les enjeux de la mondialisation ». Chaque année, environ 200 étudiants de troisième année américains se rendent en France et enrichissent leurs expériences académiques et professionnelles. De plus, près de 500 étudiants par an se rendent sur le campus pour découvrir la recherche française et européenne.

Aujourd’hui, Yves Berthelot se prépare à fêter les 20 ans de Georgia Tech-Lorraine. Cet anniversaire sera célébré avec enthousiasme à Metz du 14 au 16 juin prochain, avec la venue du président de Georgia Tech, M. Bud Peterson, accompagné d’une large délégation de l’Etat de Géorgie et du Consul général de France à Atlanta, Pascal Le Deunff. Il s’implique, par ailleurs, activement dans la préparation du projet « France-Atlanta », qui est co-présenté par le Consulat général de France à Atlanta et Georgia Tech, et dont il est l’inspirateur.

Loin de se satisfaire du chemin accompli, Yves Berthelot poursuit sa route et, grâce à sa détermination et son dynamisme, il participe pleinement au renforcement des relations entre la France et les Etats-Unis dans le Sud-est américain.

Dernière modification : 21/03/2011

Haut de page