Eric Nozière se lance à la conquete du marché des voitures électriques.

JPEG - 35 ko

M. Eric Nozière est Vice-président responsable de la stratégie et de la direction des programmes pour Nissan en Amérique du Nord, compagnie pour laquelle il travaille depuis 2001. Il est notamment chargé du lancement sur le continent des véhicules électriques, et a été amené à travailler dans des villes internationales telles que Los Angeles, Toronto et Tokyo pour la compagnie automobile.

Après une enfance passée dans l’Oise et de nombreux séjours à Brest et Quimper, Eric Nozière quitte une première fois la France et découvre la vie à l’international à l’âge de 10 ans, dans la Suisse voisine où il habitera pendant trois ans. Ce séjour est le premier d’une longue série et l’a sans aucun doute préparé à la vie à l’étranger. Il revient en France, à Paris plus précisément, pour y poursuivre son cursus secondaire et supérieur. Après des études secondaires réussies, il intégre Supélec, grande école française d’ingénieurs.

Ses premières expériences professionnelles lui font redécouvrir un univers international dans lequel il se sent à l’aise. Il se rend notamment en mission au Brésil pour la compagnie Cegelec qui lui a « redonné le goût de l’étranger ». Eric Nozière décide alors de quitter la France et de faire un MBA à la Business School de Columbia University, où il apprend la finance, le marketing et les relations internationales. Selon lui, « cette double formation est des plus bénéfiques pour les ingénieurs, afin d’élargir leur horizon professionnel. Plus on fait de métiers, plus on a de formations différentes et d’expériences internationales, et mieux on est bâti pour s’adapter et répondre aux défis du moment. »

L’obtention de son MBA lui ouvre les portes du marché professionnel américain, où il découvre un aspect du monde industriel qui correspond parfaitement à sa formation, le secteur automobile. « Ma formation à Supelec me permet de comprendre l’aspect technique de l’entreprise et ses contraintes, comme les temps et les coûts de production », indique-t-il. Après cinq ans passés auprès de la direction financière de General Motors, Eric Nozière rejoint la branche américaine de Nissan, chez qui il travaille toujours et qui représente pour lui un idéal de travail : « Nissan est une entreprise internationale qui a une triple culture japonaise, européenne et américaine. Le groupe est organisé pour que les cadres soient capables de travailler dans différentes cultures sur différents projets. », déclare-t-il. Ses activités au sein de l’entreprise ont étendu sa sphère de compétences professionnelles et l’ont amené à se rendre régulièrement en Amérique du Sud, en Afrique du Nord et en Asie pour mener à bien ses missions.

Au cours de sa carrière professionnelle, notre Français à l’honneur a d’ailleurs rarement résidé dans la même ville, voire dans le même pays, pour des périodes longues. De New York à San Francisco, de Los Angeles à Toronto, de Tokyo au sud des Etats-Unis, la moyenne de ses séjours dans ces villes est de trois ans. Ces fréquents déménagements entraînent parfois des situations cocasses, comme un différentiel de près de 35 degrés Celsius lors d’un déménagement entre Los Angeles et Toronto au mois de février ! S’il a beaucoup changé de résidence et appris de nouvelles langues au passage comme le portugais et le japonais, il a toujours eu la chance d’être suivi par son épouse et ses trois enfants : « pour permettre de rester avec ma famille, j’ai eu la possibilité d’aligner mes changements de poste sur les années scolaires afin de ne pas perturber la scolarité de mes enfants. »

Bien qu’ouvert à la mondialisation et prêt à évoluer partout dans le monde pour mener à bien ses objectifs professionnels, Eric Nozière n’en reste pas moins extrêmement attaché à la France : ses trois enfants sont bilingues, la langue parlée dans son foyer est le français et il retourne régulièrement dans son pays d’origine pour voir sa famille. De plus, il est actuellement Conseiller du Commerce Extérieur de la France aux Etats-Unis. Ces fonctions, qu’il a déjà occupées à Tokyo, lui permettent « de garder contact avec son pays et d’aider la France à se développer à l’international ».

Désormais installé dans le sud des Etats-Unis, entre Atlanta et Franklin dans le Tennessee, Eric Nozière s’est lancé dans un nouveau projet palpitant, le lancement de la voiture électrique The Leaf, de Nissan, sur le marché américain. Dans sa fonction de vice-président, il est amené à superviser tous les aspects de cette campagne, tant le marketing que la mise en place de l’usine de production dans le Tennessee ou la signature de partenariats avec les collectivités locales. La tâche n’est pas aisée, car son entreprise souhaite devenir le leader en termes de vente. Nul doute que ses expériences passées et sa découverte du meilleur de chaque culture au Japon, en Europe et sur le continent américain lui seront des plus utiles pour mener à bien ce projet.

Dernière modification : 21/03/2011

Haut de page