Chef Roger Michel, incarnation de la cuisine française à Savannah

JPEG - 18.6 ko

Chef Roger Michel, responsable du restaurant de l’hôtel Westin à Savannah, en Géorgie, a parcouru de nombreux pays et a découvert une multitude de cuisines différentes. Malgré ces rencontres culturelles et culinaires, il a néanmoins gardé une constante : « promouvoir une cuisine française simple, fondée sur des produits du terroir de qualité ». Ses talents l’ont amené à recevoir de nombreux prix et distinctions, la dernière en date étant la prestigieuse médaille de l’Ordre national du Mérite agricole, qui lui a été remise le 12 janvier 2010 par Mme Nicole Hirsh, Conseiller à l’Assemblée des Français de l’Etranger.

Installé aux Etats-Unis depuis près de 30 ans, et après avoir travaillé dans de grands hôtels à Orlando, Washington D.C., Austin ou Boston, voila sept ans que Chef Michel se trouve à Savannah. Les habitants et les touristes de passage dans la région ont dorénavant la chance de pouvoir goûter ses délicieuses recettes, comme le duo de homard et de filet mignon à la sauce au beurre blanc et à la mangue.

Chef Michel a toujours été immergé dans le monde de la cuisine et a développé dès son plus jeune âge le goût des bonnes choses. Ses parents étaient propriétaires d’un restaurant en Savoie où il a mis la main à la pâte pour leur venir en aide. Après une formation à l’Ecole hôtelière de Bellegarde, dans l’Ain, où il a appris à maîtriser tous les aspects de sa passion et a découvert de nouvelles façons de cuisiner, ses talents culinaires ont très vite été reconnus. Elu meilleur élève de sa promotion, il participa au concours du meilleur apprenti de France, où il attint les demi-finales.

Sa formation achevée, chef Michel fit son service militaire puis se lança dans ce qui deviendra la carrière de sa vie : l’hôtellerie-restauration à l’étranger. Selon Chef Michel, « l’hôtellerie-restauration est plus que de la cuisine, il s’agit de faire de la gestion, de prendre en compte une multitude de paramètres comme la gestion des étages, la mise en place de banquets ou le service de nourriture au bar ».

Il entama son périple international dans l’hôtellerie-restauration il y a de cela 40 ans, à Londres, où il travailla dans les plus grands hôtels de la ville auprès de chefs réputés. Londres fut également un moment spécial dans la vie de chef Michel puisqu’il y rencontra sa femme, avec qui il a eu trois filles. Ses talents furent encore une fois reconnus par ses pairs lorsqu’il fut élu « Chef de l’année » et qu’il reçut la médaille de bronze des « Seafood Awards » de Londres. Plus tard, il participa aux « jeux olympiques culinaires » de Francfort, où il remporta deux médailles d’argent. En 1981, il rejoignit Hilton International aux Etats-Unis, où il vit et travaille désormais.

Toutes les distinctions qu’il a reçues sont liées à deux caractéristiques essentielles de sa cuisine : la qualité du produit et la créativité : « En cuisine il faut rechercher le produit du terroir, le produit simple, et ne pas chercher à faire disparaitre le goût du produit derrière trop de sauce. Ma cuisine est un mélange de nombreuses saveurs et est en constante évolution. La cuisine est un apprentissage perpétuel. » Si la base de ses plats reste française, ses recettes changent et s’adaptent aux différentes cultures. Par exemple, l’un des plats du jour au restaurant du Westin est une recette de crevettes locales sautées dans une sauce au vin blanc et servies avec une sauce Sweet Chili. Il sait également emprunter des recettes locales pour adapter sa cuisine à sa clientèle, en incorporant dans ses menus des plats typiques du Sud-est comme les grits ou le poulet frit.

Après une carrière couronnée de succès, Chef Michel envisage, dans les quatre ans à venir, de poursuivre ses envies de voyage. Il souhaite faire un tour du monde avec son épouse, et se rendre plus fréquemment dans son pays natal qui lui manque. Malgré cela, la cuisine ne sera jamais loin de Chef Michel : il souhaite découvrir de nouvelles recettes et ouvrir un restaurant aux Etats-Unis, où il continuera ses efforts de promotion de la cuisine française.

Dernière modification : 21/03/2011

Haut de page