Nathalie Welch, entre mode et rhinocéros

JPEG - 29 ko

En partant à 17 ans de son Paris natal pour effectuer un échange dans un lycée américain au Texas, Nathalie Welch était loin de se douter que son avenir allait la porter vers Atlanta. En effet, c’est au mois de Novembre 2008, au cœur de la crise financière que Nathalie ouvre son magasin, Rhinocéros Boutique, à Atlanta dans le quartier de Buckhead. « Je ne choisis jamais la solution de facilité » nous dit Nathalie Welch qui mêle dans son magasin mode américaine et tendance européenne.

Toutefois, le chemin la menant dans le Peach State fut long. Après une année de terminale dans le Texas, c’est à New York University que Nathalie poursuit ses études. Elle s’oriente vers la psychologie, tout en gardant un intérêt particulier pour l’art et la mode. Le milieu de la mode a d’ailleurs toujours été présent dans sa vie, notamment à Paris et New York où sa longue silhouette lui permit de participer à quelques défilés.

Quelques années plus tard, c’est à Atlanta que l’on retrouve Nathalie Welch. C’est ici qu’elle trouve son équilibre avec son mari et ses quatre enfants. Dès lors elle partage son temps entre la peinture et l’éducation de ses enfants tout en gardant une idée en tête, celle d’ouvrir un jour sa propre boutique.

Nathalie décide donc de reprendre des études de marketing pour réaliser son rêve. C’est à la fin de l’année 2008, en pleine crise financière, qu’elle saisit l’opportunité d’ouvrir son magasin. Cette boutique est à l’image de Nathalie, pas comme les autres, et son originalité se retrouve dans le nom même de l’établissement : Rhinocéros boutique .

JPEG - 60.4 ko

Rhinocéros… Ce nom, qui peut sembler surprenant, se pose comme une évidence pour Nathalie Welch.

Sa relation avec l’animal commence au lycée. C’est en étudiant la pièce de Ionesco, Rhinocéros, que Nathalie est captivée par l’animal et par le message central de la pièce : « Chacun doit s’engager dans une cause pour donner une signification à sa vie », dit-elle. Ceci va devenir son credo et en ouvrant sa boutique, elle prend la courageuse décision de donner une partie de ses revenus à la fondation « Save the Rhinos ». Cette association cherche à sensibiliser l’opinion sur cet animal souvent méconnu et en voie de disparition.

Nathalie Welch s’identifie d’ailleurs à l’animal et nous dit : « j’ai toujours été fascinée par les rhinocéros et quelque part, j’ai l’impression de leur ressembler. Forte, puissante et même intimidante parfois mais également incomprise ». C’est ainsi que dans une jungle urbaine intransigeante, Nathalie à l’instar du rhinocéros semble faire partie d’une espèce rare, originale et malheureusement en voie de disparition.

Dernière modification : 21/03/2011

Haut de page