Marie-Laure Arnaud, pilier fédérateur de la communauté française de Charleston, SC

JPEG

Présidente de l’Alliance française de Charleston, et ce depuis de nombreuses années, Marie-Laure Arnaud, s’est installée dans cette belle ville de Caroline du Sud en 1976 et en est dorénavant l’un des personnages incontournables. « C’est mon mari qui nous a mené à Charleston. Il avait rencontré un immunologiste fameux de San Francisco et avait décidé de partir pour une année sabbatique aux Etats-Unis pour travailler avec lui. Il se trouve que ce docteur est parti pour Charleston, c’est donc là-bas que nous sommes allés » nous raconte-t-elle.

Mère de trois enfants dont elle s’est occupée à temps plein pendant longtemps, elle décide à son arrivée aux Etats-Unis de reprendre une activité professionnelle. Elle est ainsi embauchée par un magasin de prêt-à-porter où elle restera 25 ans. Toujours dans la même branche, elle travaille aujourd’hui pour Saks Fifth Avenue. Parallèlement, Marie-Laure s’implique très vite auprès de l’Alliance française de Charleston. Après quelques temps en tant que bénévole, elle en prend très vite la direction.

L’Alliance Française de Charleston dispose aujourd’hui de membres très actifs. Marie-Laure Arnaud se souvient avoir, au départ, centré les activités de l’association sur des événements de socialisation afin que les Français se rencontrent. « J’ai cherché à faire de l’Alliance Française de Charleston une sorte de comité d’accueil pour les Français » nous dit-elle. Puis elle a recentré les activités sur la connaissance du français et la propagation de la culture française à travers notamment des manifestations typiquement françaises comme le 14 juillet. Des cours de français ont été mis en place, un club du cinéma qui organise la diffusion d’un film français par mois a été créé, un club de lecture et un club de bridge ont aussi vu le jour pendant sa présidence. Marie-Laure donne même des cours de cuisine ! Elle cherche en permanence à moderniser l’Alliance de Charleston.

Autre mission qu’elle s’est assignée et qu’elle remplit avec plaisir : recevoir les navires militaires jetant l’ancre à Charleston. Dans cette région des Etats-Unis où l’uniforme est très respecté, « la présence de ces officiers de la marine a toujours un grand succès et constitue une excellente vitrine pour la France », explique-t-elle. Elle a d’ailleurs elle-même été élevée dans une famille d’officiers.

Marie-Laure ne s’arrête pas là. Outre son emploi chez Saks et la présidence de l’Alliance française de Charleston, elle s’investit également auprès d’autres associations caritatives et culturelles. Elle fait notamment partie du Conseil d’administration de l’Association Lowcountry AIDS Service (LAS) qui a pour but d’aider les personnes séropositives ou atteintes du SIDA par des activités sociales de conseil, de recherche d’avocats ou de médecins par exemple.

Originaire de Paris mais ayant vécu à Lyon durant de nombreuses années, Marie-Laure s’est au fil des ans beaucoup attachée à Charleston. C’est une ville presque européenne, et ceci est un atout pour elle. « En arrivant à Charleston, j’ai pensé à Aix-en-Provence, et j’ai toujours rêvé d’habiter à Aix ». Elle apprécie le fait que Charleston ne soit pas construite comme la plupart des villes américaines, que la ville ait un passé historique. Elle aime aussi les paysages de marais, qu’elle trouve très reposants. « A Mount Pleasant où je vis, j’aime le paysage de Lowcountry avec ses oiseaux, ses herbes changeant de couleur. J’adore prendre un verre devant le coucher de soleil sur les marais » nous confie-t-elle.

Ce que ne dit pas Marie-Laure, car elle est très modeste, c’est à quel point elle est appréciée des habitants de Charleston. Un couple d’Américains basé dans cette ville depuis plus de 30 ans déclare sans ambages : « Marie-Laure c’est notre idole, Vive la France ! ».

Dernière modification : 21/03/2011

Haut de page